Archives de l'auteur : Laure Boyer

LES ESPACES DE L’INTIME
Toiles sur draps froissés
2013- 2016

 

Nuages – Messages- Pas-sages

La nouvelle exposition de Laure Boyer, arrive sur un nuage en habit bleu. Déclinaisons de touches orientales inscrites dans la mémoire des débuts, une aurore vitale où la matière nuage est en soi(e) poétique. Un Japon imaginaire voguant sur la mer bleue. Des rondeurs cotonneuses, des continents altiers poursuivent un destin mystérieux. A la volupté […]

NUAGES
Toiles
2012

NUAGES
Papiers
2012

LES MOIS (l’émoi) DE L’ANNEE
Toiles
2010 – 2012

   

PETITS CARRES DE JARDINS
Papiers
2011-2012

 

PLEINS ET VIDES
Travaux sur papier
2010 -2011

   

JARDINS d ’AVENTURES
Travaux sur papier
2009 – 2010

JARDINS d ’ AVENTURES
Toiles
2007 – 2009

Comme autant de ballons tant merveilleux que mystérieux, la symphonie des coquelicots en noir et rouge appelle un ciel de neige. L’aventure est au rendez-vous; le relief sur la toile offrant une escapade magique vers l’inconnu. L’effervescence des couleurs les plus vives offre le plus beau champ à l’imaginaire. Envolée lyrique au jardin d’enfance. Enchantement […]

CHEMINS ET TRANSPARENCES
Toiles
2007

En Noir et Blanc,  Laure Boyer devient calligraphe de nos questionnements humains les plus intimes . La Transparence de l’ensemble est traversée de chemins. Hachures ou liens ? L’artiste nous indique-t-elle un sens ? Nous donne-t-elle du sens ? La délicatesse des traits, les traces qui ne mènent nulle part – excepté à l’essentiel de soi-même, […]

EN NOIR ET BLANC
Toiles
2007 – 2009

Une lecture à la lettre des toiles « En blanc et noir » vérifie que c’est bien le ruissellement qui fait le relief. En l’occurrence, le ruissellement des petites lettres ravinant le signifié pour découper le signifiant : Laure Boyer continue la construction de ses chemins singuliers. Laure a aussi tissé ses toiles de ce qu’elle à […]

VOILES – DEVOILES
Toiles
2004 – 2005

Laure Boyer continue à articuler son oeuvre plastique au discours psychanalytique qui lui est tout aussi précieux; elle continue dans la discontinuité puisque c’est avec un pas de plus, un pas seulement, vers l’abstraction, par une puissante condensation de l’oeuvre dans une simple ligne, un tracé . Un tracé bien décidé même s’il est tout […]

ECART
Toiles
2001 – 2004

Ecart ou le lieu du vivant Dans chaque toile, de grands axes ou des traits fins séparent l’espace et le démultiplient en autant de lieux où un petit monde à l’écart se crée pour dire sa propre étrangeté, son propre questionnement, ses propres certitudes et incertitudes. Transgression du quotidien. Ces petits mondes de Laure Boyer […]

TAUROMACHIE
Toiles et Papiers marouflés
1999 – 2004

Cette mise à mort – mise-en-scène de la bête constitue une transgression organisée. C’est un cadre préalablement fixé qui autorise l’écart ultime : Jouer, Perdre ou Gagner avec la mort. On dirait volontiers des tableaux de Laure Boyer, ce que José Bengamin disait du spectacle de la corrida :  » Ce spectacle a sa musique […]